Cérémonie de l’arbre de la paix 05-12-2018

Le 11 novembre dernier, la France, l’Europe et le monde commémoraient le centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale. Ce jour-là, les Français se sont unis autour des monuments aux morts et dans les cimetières militaires.
Le Pas-de-Calais a sans nul doute été l’un des départements français les plus meurtris par les combats de la grande guerre. Les collégiens qui apprennent l’histoire de France ne doivent pas oublier les souffrances des soldats et des civils sur nos territoires, les engagements d’hommes et de femmes venus d’horizons différents et parfois lointains.
Aujourd’hui, la paix est loin d’être acquise, elle est menacée et reste fragilisée par des conflits notamment en Afrique et au Proche-Orient. Dans ce contexte, le 11 novembre 2018 dans l’après-midi, le président Macron et 70 chefs d’Etat ont participé à une grande conférence sur le thème de la paix.
Lors de cette conférence, A.Merkel, la chancelière allemande, fut la première à intervenir. L’Allemagne, symbolique d’une réconciliation entre les peuples et d’une Europe unie, espace de dialogue et de partage qui permet de vivre en paix depuis de nombreuses années mais qui connaît des temps troublés où la tentation du repli sur soi et de l’égoisme a fait son grand retour (droites radicales).
Enfin, une de nos trois valeurs républicaines, la fraternité, est le fondement essentiel de l’homme et sans laquelle une société juste, une paix solide et durable est impossible.

La colombe viendra